>

Elections européennes

Le 26 mai prochain les Européens se prononceront pour élire leurs représentants au sein de l’Union Européenne. Ce scrutin sera essentiel pour l’avenir de l’Europe, comme pour celui de la France.

Aujourd’hui encore, pour les artisans, l’Europe rime trop souvent avec les normes qui les étouffent, des traitements inéquitables face aux grands groupes, l’hésitation à mettre en place une taxe sur les GAFA, les travailleurs détachés qui concurrencent de façon déloyale leurs entreprises, ou encore les produits importés qui usurpent la notoriété de l’artisanat local. Si l’on veut que les artisans renouent avec le projet européen, il faut leur proposer une Europe du quotidien et de la proximité. Peut-on sérieusement continuer à construire l’Europe sans afficher clairement la volonté de relever ces enjeux prioritaires que constituent l’emploi, le pouvoir d’achat, le respect de notre environnement, l’économie de proximité ou encore la cohésion des territoires ?

Le renforcement des métropoles et la concentration des services dans les grands centres urbains ont accru le déséquilibre territorial. La redynamisation des territoires ruraux, des villes moyennes et centres-bourgs passe nécessairement par le développement de l’activité économique et de l’emploi, et qui mieux que l’artisanat pour y contribuer ? Les artisans sont déjà présents sur ces territoires. Ils doivent pouvoir y rester et prospérer, et c’est là que l’Europe a un rôle à jouer. Les défis sont nombreux mais les solutions existent !

CMA France défend 5 principes pour mener demain une véritable Politique Artisanale Européenne :

  • Garantir un traitement équitable entre les entreprises en Europe
  • Permettre un développement équilibré et maîtrisé des territoires
  • Faire de l’apprentissage une filière d’excellence en misant sur la mobilité des apprentis
  • Prendre part à la transition écologique grâce à l’économie circulaire
  • Permettre aux artisans de transformer leur entreprise par l’innovation technologique

Il est indispensable que les futurs représentants garantissent la reconnaissance de la force économique et sociale de l’artisanat comme moteur à la fois d’un développement équilibré de nos territoires et d’une Europe de progrès partagé par tous et partout.

L’Europe doit impérativement reconnaître le poids des entreprises artisanales dans l’économie et dans la société, et afficher cette reconnaissance à travers une véritable politique européenne de l’artisanat.

Consulter le Livre Blanc



----------------------------------------------------------


SYNTHESE

Grand Débat National

Synthèse_Grand Débat

Infrographie Grand Débat